Formation sur mesure

La Turbine à Graines peut aussi s’inviter chez vous ! D’un atelier d’une journée, à un stage de plusieurs jours, nous animons des formations à la demande des structures à destination de leur salarié-es, leurs bénévoles ou leurs volontaires.

Ces ateliers-formation permettent de mener un travail collectif et de s’emparer d’une thématique, pour vivre en interne une démarche d’éducation populaire. C’est une manière d’expérimenter et s’approprier des outils coopératifs et de prendre du recul sur les pratiques de la structure en vue de les transformer. C’est l’occasion de sortir le nez du quotidien des actions pour se rencontrer autrement, s’enrichir de nouveaux regards, et travailler une culture commune.

Une démarche affirmée, mais pas de recette d’intervention : nous construisons l’atelier-formation en dialogue avec vous, à partir de vos attentes. Et nous adoptons nos propositions en fonction de ce qui émerge du groupe pendant l’intervention.

Pour vous inspirer, vous pouvez déjà consulter les stages proposés dans notre calendrier.

Vous pouvez inscrire cette action sur votre plan de formation, organiser une action d’intérêt collectif régional (AICR), mobiliser le fond de développement pour la vie associative (FDVA)…

Pour aller plus loin, imaginer avec nous des objets d’intervention, identifier des pistes de financements possibles, contactez nous !

Trois types d’atelier-formation peuvent être proposés :

  • Les ateliers-formations « laboratoire thématique »
  • Les ateliers-formations « participation et intelligence collective »
  • Les ateliers-formations « outils »

Il s’agit ici d’appliquer l’éducation populaire comme démarche et comme méthode d’intervention à un champ, à une thématique. L’intention est de se mettre en recherche collectivement autour d’un questionnement, de mener une analyse collective en croisant savoirs chauds (savoirs issus de l’expérience de chacun-e) et savoirs froids (savoirs théoriques, grilles de lecture) afin de permettre à chacun-e d’enrichir sa pratique et de se repositionner.

Coups de projecteurs sur des ateliers-formations que nous pouvons mettre en place :

  • Penser et transformer la relation éducative
  • Agir dans le travail social
  • Agir dans la solidarité internationale
  • L’action syndicale
  • Agir contre les discriminations
  • etc.

 

Il s’agit ici mettre au travail collectivement ce qui constitue notre cœur de métier (l’animation de démarches participatives) en s’adaptant au contexte dans lequel nous intervenons.

Coups de projecteurs sur des ateliers-formations que nous pouvons mettre en place :

  • S’engager dans une démarche participative ?
    Ré-interroger collectivement son projet et ses actions et mettre en place des pratiques de coopération dans le collectif.
  • Animer une réunion participative
    Interroger la posture de l’animateur-trice facilitateur-trice et expérimenter des outils pour que les réunions ne soient plus des moments ennuyeux et stériles : permettre à chacun-e de prendre sa place et favoriser l’expression, mener une analyse collective, libérer les imaginaires, prendre des décisions collectivement.
  • Mobiliser et accompagner des bénévoles
    Explorer des leviers pour développer et animer la vie associative. Expérimenter des outils de mobilisation et de participation.
  • Gérer les conflits
    Expérimenter des outils de communication non-violente et apprendre à « animer le conflit »: faire des différences et des désaccords, une richesse pour le collectif
  • Débattre autrement
    Echanger sans expert pour co-construire une analyse critique et du savoir utile à l’action. S’emparer de thématiques qui nous interpellent et expérimenter des outils d’éducation populaire qui permettent de sortir du débat « lutte des égos » pour construire collectivement : théâtre d’intervention, conférence populaire (conférence sans expert ou le public est expert), arpentage (méthode de lecture collective), ciné-débat, world café (méthode de débat public par « pollinisation »)…

Il s’agit ici de mettre le focus sur un outil. Après une mise en contexte de l’outil, la part belle est faite à l’expérimentation, puis à l’exploration de ses potentialités, en étudiant notamment de manière concrète comment chacun-e pourra s’en saisir dans ces différents terrains d’engagement.

  • Le porteur de paroles : intervenir dans l’espace public
  • L’enquête conscientisante
  • Petite Histoire Grande Histoire
  • L’arpentage
  • L’entrainement mental : penser et structurer son action dans la complexité
  • La conférence populaire
  • Le théâtre forum
  • Le débat en étoile et la gestion par consentement : deux outils de prise de décision collective
  • etc.