Les Semailles

Les semailles c’est déjà investir la rue, recréer de l’espace public. Ca peut être des conférences populaires qu’on anime, une conférence sans expert-e, où les participant-es sont les conférencier-ère-s. Ou bien ça part d’une question qu’on agite sur l’espace public en portant la parole des passant-e-s. On sort de l’entre-soi, on crée de la rencontre, on investit des lieux variés pour susciter de l’échange, du débat. On permet à chacun-e de se sentir légitime à donner son avis, au-delà des points de vue d’expert-e-s, pour se réapproprier des questions de société.

Les semailles c’est aussi ouvrir des espaces de recherches et de réflexion sur des thématiques comme le travail, le corps, la santé, les cultures libres… En lisant ensemble des ouvrages, et on se racontant ce qu’on y a trouvé. En s’enquêtant par deux en marchant. En s’essayant à l’écriture…

Les semailles c’est enfin l’envie de vivre l’éducation populaire politique avec des enfants. En intervenant directement dans les écoles, ou en en allant animer des vacances pas comme les autres.

Les semailles, c’est des aventures où l’éducation populaire se décline hors des sentiers battus. C’est se dire que nos désirs ne s’écrivent pas dans des formes préexistantes, et que l’éducation populaire qui nous anime s’invente bien au pluriel !