Notre bibliothèque

micropo

Micropolitiques des groupes – David Vercauteren

 « Partant du principe « qu’on ne nait pas groupe, on le devient », David Vercauteren examine dans ce livre les conditions de possibilité d’un véritable fonctionnement collectif des groupes militants. Il se dégage ainsi de la problématique macropolitique qui a dominé jusqu’à présent pour se focaliser sur les aspects micropolitiques de groupes envisagés comme des écosystèmes.

À travers une série de situation-problèmes, qui sont autant d’outils pratiques, ce livre invite les militants à envisager de nouvelles formes d’organisation politique. Mais avant tout, il s’adresse à tout lecteur soucieux de sortir des habitudes psychologisantes et individualisantes dans lesquelles la raison néolibérale voudrait aujourd’hui nous enfermer. »

Pour en savoir plus…

 

 

Le Cahier du Pavé #1 – Le Projet – Scop le Pavé

« Nous pensons que de travailler par projets dénature, dépolitise, oIMG_20150529_120620u plus simplement détruit le sens de nombreux métiers, et notamment, ceux qui nous intéressent particulièrement au Pavé et qui servent, ou plutôt devraient servir, à faire vivre les idées et les pratiques de l’éducation populaire.

L’idéologie du projet est tellement chargée positivement qu’il est très agressif pour de nombreux professionnels qui y sont soumis, de gré ou de force, de la remettre en cause, et a fortiori de la combattre. Pire encore, elle est tellement positive qu’elle s’est étendue bien au-delà de la sphère professionnelle jusque dans nos activités militantes, bénévoles ou privées.

Ce cahier est constitué de textes rédigés seuls ou à plusieurs, par des coopérateurs du Pavé. Ils se répètent parfois, mais peuvent aussi se contredire. Il n’y a pas de rédacteur en chef qui tranche, coupe, fait réécrire, ou invalide des textes. Il n’y a pas de ton uniforme ni de ligne éditoriale. »

En savoir plus…

 

 

Le Cahier du Pavé #2 – La Participation – Scop le Pavé

Cahier pavé

« Faire les courses, c’est participer au couple ? Garder les enfants du voisin, c’est participer à la vie de quartier ? Brûler des voitures, c’est participer à la société ? Prendre ses bénéfices, c’est participer à l’entreprise ? Couper la parole à quelqu’un, c’est participer à un débat ? Et ne rien dire de toute la réunion, est-ce encore y participer ?

L’idéologie de la participation est tellement chargée positivement qu’un professionnel qui s’opposerait à sa mise en place aurait sans doute bien du mal à se justifier. Nous croyons à la participation, mais dès lors qu’elle comporte des enjeux réels, qu’elle travaille les contradictions, qu’elle laisse la place au conflit, qu’elle s’appuie sur des méthodes adaptées, qu’elle tente de contrer les dominations…

Bref, qu’elle soit un instrument d’éducation populaire et non un simulacre de démocratie. »

En savoir plus…

 

 

Le Cahier du Pavé #3 – Récits de Vie – Scop le Pavé

IMG_20150529_120611

« Apprendre de nos histoires… Quelle drôle d’idée ! Prendre le temps de se raconter, de se dire d’où l’on vient , ce qui nous a construits, comment nos valeurs nous ont été transmises, comment elles se sont transformées au gré de nos histoires familiales, de rencontres, de lectures, d’émotions politiques, d’évènements historiques… (…)

Qu’avons-nous fait de ce qu’on a fait de nous ? Qu’arrivons-nous à infléchir de nos parcours ? Qu’est-ce qui a fabriqué nos engagements ? Ce cahier no3 du Pavé se pose ces questions et tente de réinterroger cette pratique des récits de vie que nous aimons tout particulièrement. Parce que si nous ne sommes pas tous à égalité de discours sur tel ou tel sujet , tous, nous avons à raconter des choses sur le sujet. (…)

On a choisi de faire appel à des auteur-e-s, coopérateurs/trices du Pavé ou allié-e-s,
rencontré-e-s au cours de notre action d’éducation populaire, qui ont vécu à un moment cette pratique collective de récit autobiographique. Ces points de vue croisés nous intéressent pour apprécier la pertinence de notre manière de faire du récit de vie et continuer de la faire mûrir… (…)

En savoir plus…

 

 

Le maitre ignorant – Jacques RancièresJLI2548694.1455960889.320x320

« En 1818, Joseph Jacotot, révolutionnaire exilé et lecteur de littérature française à l’université de Louvain, commença à semer la panique dans l’Europe savante. Non content d’avoir appris le français à des étudiants flamands sans leur donner aucune leçon, il se mit à enseigner ce qu’il ignorait et à proclamer le mot d’ordre de l’émancipation intellectuelle : tous les hommes ont une égale intelligence. Il ne s’agit pas de pédagogie amusante, mais de philosophie et de politique. Jacques Rancière offre, à travers la biographie de ce personnage étonnant, une réflexion philosophique originale sur l’éducation. La grande leçon de Jacotot est que l’instruction est comme la liberté elle ne se donne pas, elle se prend. »

 

 

 

BIENTÔT… ENCORE PLUS DE RESSOURCES!!